Engagés solidaires pour

Les territoires

Aider chaque commune de la Métropole de Lyon à développer des solutions de logements adaptées à ses besoins spécifiques, à sa population et à sa réalité démographique : c’est la mission que Lyon Métropole Habitat s’est attaché à remplir au mieux au cours de l’année 2020 en dépit de la crise sanitaire. Qu’il s’agisse de produire des logements neufs, locatifs ou proposés à l’achat, accessibles aux ménages modestes ou adaptés aux besoins des personnes âgées, d’entretenir ou réhabiliter des résidences petites ou grandes, d’aménager des quartiers entiers ou d’améliorer la performance énergétique des logements, Lyon Métropole Habitat a poursuivi les engagements pris dans son projet d’entreprise 2017-2020 et s’est donné de nouveaux objectifs pour les 6 années à venir. La nouvelle convention d’utilité sociale qui a été élaborée en 2020 en concertation avec l’Etat et la métropole de Lyon prévoit ainsi la production de 2 100 nouveaux logements d’ici fin 2025, ainsi que la réhabilitation thermique de 3 270 logements. Une ambition que l’entreprise s’est donnée les moyens de réaliser, notamment en réorganisant son département stratégie et valorisation immmobilière.

« En dépit de la crise sanitaire, la création du département stratégie et valorisation immobilière au 1er juillet, avec l'ensemble des collaborateurs a permis de concrétiser des objectifs ambitieux tout en travaillant sur nos processus métier. Chaque ouvrage est une invitation à dialoguer et à nous rassembler, un pont vers l'autre. Nous plaçons la réduction des impacts environnementaux au cœur de nos actions tout comme le renforcement de la qualité de nos offres. »

Yann Bouyssou,
Directeur du département stratégie et valorisation immobilière

  • 392

    nouveaux logements livrés ou mis en chantier en 2020

  • 969

    logements dans lesquels des travaux de réhabilitation ont démarré en 2020


Développer une offre de logements variée et accessible

Au cours de l’année 2020, l’entreprise a livré ou mis en chantier 392 nouveaux logements. Plus de la moitié de ces nouveaux logements sont réalisés en maîtrise d’ouvrage directe par Lyon Métropole Habitat dans le cadre de six opérations de construction neuve et de trois opérations d’acquisition-amélioration. Les 184 logements restants sont issus d’acquisitions en état futur d’achèvement auprès de promoteurs privés, ils comprennent notamment un programme d’accession sociale à la propriété situé à Vénissieux et une résidence pour personnes âgées autonomes située à Lyon 4. L’entreprise a également financé la production de 344 logements supplémentaires au sein de onze autres opérations dont une résidence spécialement conçue pour les étudiants à Lyon 7 et une autre destinée aux jeunes travailleurs à Tassin-la-Demi-Lune.

344

nouveaux logements financés au titre de la programmation 2020

Les chantiers à l’épreuve des confinements

Dans le même temps, Lyon Métropole Habitat a poursuivi les opérations en cours, notamment à Givors, Dardilly, Décines-Charpieu ou Caluire-et-Cuire, dans un contexte marqué par la crise sanitaire. Solidaire des entreprises de travaux, l’entreprise a contribué à la sécurisation des chantiers qui ont été subitement arrêtés le 17 mars lors du premier confinement. Deux semaines plus tard, un guide de sécurité sanitaire était finalisé pour accompagner la reprise des activités de construction dans la maîtrise des risques. L’ensemble des chantiers ont ainsi repris courant avril, inaugurant de nouvelles méthodes de travail qui ont perduré tout au long de l’année.

Le nouveau département stratégie et valorisation immobilière

Engagée en 2019, la réorganisation des activités immobilières de Lyon Métropole Habitat avait pour objectif d’accompagner les ambitions de l’entreprise dans le développement de son offre de logements et la gestion de son patrimoine en réduisant l’impact sur l’environnement et en soutenant l’emploi et l’insertion professionnelle. Bien plus qu’un nouvel organigramme, c’est une nouvelle dynamique collective qui s’est concrétisée en 2020 pour les 70 collaborateurs du département au travers notamment de la création de nouvelles fonctions, du déploiement d’un plan de formation ad hoc ou de l’adoption de nouvelles méthodes de travail.



Les résidences livrées


Des résidences seniors à loyer modéré

A l’heure où le veillissement de la population s’accélère, Lyon Métropole Habitat continue de développer des solutions d’habitat alternatives au logement familial classique et aux résidences médicalisées à l’attention des personnes âgées de plus de 60 ans. En 2020, deux résidences illustrent cet engagement: la résidence Feel Croix Rousse mise en location rue de Cuire à Lyon 4 (24 logements) et la résidence Plaisance qui est en cours de construction à Décines Charpieu (78 logements). Toutes deux proposent des équipements conçus pour favoriser le maintien à domicile des locataires vieillissants : portes coulissantes à large passage, douche avec siège et barre de maintien, volets roulants électriques… Grâce au partenariat conclu avec l’association Entour’âge solidaire, la résidence Feel Croix Rousse offre en outre aux locataires un accès privilégié aux activités du café intergénérationnel Café Daddy situé au rez-de-chaussée. De son côté, la résidence Plaisance décline le concept Vill’âge® que Lyon Métropole Habitat a déjà concrétisé à Champagne-au-Mont-d’Or et à Bron. Elle disposera à ce titre d’une salle commune et d’espaces extérieurs propices à l’épanouissement des locataires, ainsi que des services d’un coordinateur de vie sociale présent sur place au quotidien (visuel ci-contre Noaho).

Pour en savoir plus sur les résidences Vill’Age

Moderniser le patrimoine et améliorer sa performance énergétique

Afin de garantir le confort de ses locataires, Lyon Métropole Habitat a engagé 128 chantiers d’amélioration sur ses résidences, portant sur certains éléments du bâti (toitures, façades, halls….) et/ou sur certains équipements techniques (ascenseurs, chaudières…). Ces travaux d’amélioration concernent 6 116 logements pour un budget de 16 millions d’euros. L’entreprise a par ailleurs engagé 12 programmes de réhabilitation globale ou thermique, qui intègrent selon les cas des travaux d’isolation thermique, des interventions à l’intérieur des logements ou la reprise des espaces extérieurs. Ces réhabilitations représentent un investissement de 29 millions d’euros au bénéfice de 969 logements dont 796 font l’objet d’amélioration de la performance énergétique. Parmi ces derniers, les deux tiers obtiendront une étiquette énergétique de classe B et la moitié répond aux exigences du label BBC rénovation. 

  • 140

    résidences rassemblant plus de 6 000 logements ont fait l’objet de travaux de réhabilitation ou d’amélioration en 2020

  • 16.8

    millions € TTC investis dans l’amélioration et la réhabilitation du patrimoine en 2020

L’énergie sous contrôle  

Poursuivant les engagements pris dans le cadre de sa certification ISO 50 001, l’entreprise a également renforcé son système de management de l’énergie. Elle s’appuie notamment pour cela sur le raccordement des résidences aux réseaux de chauffage urbain dont le mix énergétique favorise le recours aux énergies renouvelables. Lyon Métropole Habitat a ainsi tiré profit de l’extension du réseau de Givors en y raccordant 404 logements en 2020, réduisant ainsi les émissions de gaz à effet de serre de plus de 500 tonnes par an. Parrallèlement, l’entreprise ne cesse d’optimiser la production énergétique des 1800 m2 de panneaux solaires qui alimentent 57 de ses résidences et d’expérimenter des solutions innovantes, à l’instar du système de récupération de la chaleur des eaux usées qui équipe la nouvelle résidence Les Platanes à Saint-Priest.

30%

des consommations énergétiques des résidences en chauffage collectif de Lyon Métropole Habitat proviennent des énergies renouvelables


Zoom sur trois réhabilitations d’envergure

  • La réhabilitation des Saulées à Oullins

    Opération emblématique de Lyon Métropole Habitat, la résidence Les Saulées à Oullins bénéficie d’une réhabilitation avec isolation thermique des façades, changement des menuiseries extérieures et traitement de la toiture terrasse… L’intérieur des 64 logements est également rénové : salles de bains, toilettes et cuisines, remplacement des chaudières individuelles au gaz… Entamé à l’été 2020, le chantier va se poursuivre jusqu’au 2ème semestre 2021. Pour accompagner les locataires pendant ce chantier, Lyon Métropole Habitat a mis en place différents outils de concertation : création de deux logements témoins pour expliquer les travaux, ateliers participatifs concernant l’aménagement des espaces extérieurs, présence d’un interlocuteur référent pendant toute la durée du chantier, mise à disposition de logements relais pendant les travaux en journée…

  • La réhabilitation de La Rivette à Caluire-et-Cuire

    Située Montée des Forts à Caluire-et-Cuire, la résidence La Rivette a entamé sa transformation au dernier trimestre 2020. Le chantier qui durera deux ans va améliorer la performance énergétique et l’aspect de la résidence autant que la qualité de vie des locataires. Il fera de La Rivette un bâtiment basse consommation grâce à l’isolation extérieure des façades, le remplacement des fenêtres et des volets roulants, l’installation d’une VMC et d’un nouveau système de production d’eau chaude collective, sans oublier le rééquilibrage du plancher chauffant. La réhabilitation prévoit également la réfection intégrale de toutes les pièces d’eau dans chacun des 180 logements, la remise à neuf des parties communes et l’aménagement des espaces extérieurs. Elle représente un budget de 9,77 millions d’euros TTC, soit l’équivalent de 54 400 € par logement.

  • La réhabilitation du Bourg à Dardilly

    Entamés en septembre 2020, les travaux de réhabilitation de cette petite résidence construite en 1959 en plein centre de Dardilly, sont centrés sur un objectif : se rapprocher des prescriptions d’un bâtiment basse consommation (BBC). Lyon Métropole Habitat a revu toute l’isolation thermique (extérieur, combles, caves…) ce qui permettra de passer de la classe E à C en termes d’économies d’énergie à la fin de l’année. Le changement des chaudières, programmé à moyen terme, permettra d’atteindre la norme BBC. L’ensemble de ces travaux pourrait permettre aux locataires d’économiser un tiers des charges liées au chauffage !


Aménager et renouveler la ville

L’aménagement et le renouvellement urbain sont des activités dans lesquelles Lyon Métropole Habitat dispose d’un savoir-faire et d’une expertise reconnus. Chacun des projets urbains poursuivis ou développés en 2020 en fait la démonstration par son ampleur, sa complexité et ses spécificités. A l’instar de la création d’un nouveau quartier de nature urbaine : La Clairière à Bron ou encore de la démolition de l’UC1, également à Bron, réalisée dans le cadre du Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) dans lequel LMH est fortement engagé.

  • La Clairière à Bron

    Après des années d’études, de préparation et de concertation, la phase opérationnelle a débuté sur le site de la Clairière à Bron. Lyon Métropole Habitat a commencé à viabiliser ce terrain de 16 hectares : le réseau de chauffage urbain traverse le site en totalité. Au nord et au sud, les travaux de terrassement, de voiries provisoires et de réseaux humides ont été réalisés en 2020, et cela malgré une interruption de 6 semaines en raison de la pandémie de Covid 19. Une demi-douzaine de permis de construire ont été obtenus. Les travaux de construction ont même débuté pour 3 programmes privés, des maisons individuelles et des petits collectifs qui totalisent 260 logements. Toutes les constructions seront de Haute Qualité Environnementale avec des bâtiments bioclimatiques, économes en énergie et respectueux de l’environnement. A terme, 1000 logements seront construits, autant d’arbres conservés ou plantés et 6 hectares seront consacrés aux espaces publics. La Clairière sera un quartier multifonctionnel où l’on pourra aussi bien habiter, travailler, faire ses courses, que se promener…

  • Clap de fin pour deux Zac

    Les ZAC des Maisons Neuves à Villeurbanne et du Contal à La Tour de Salvagny ont été clôturées en 2020. La première a permis la construction de 391 logements en mixité sociale avec notamment une résidence en accession sociale à la propriété de Lyon Métropole Habitat. Ce nouveau quartier de 4 hectares a trouvé son équilibre entre architecture ambitieuse et verdure, dans un environnement urbain dense. La seconde ZAC, celle du Contal, compte désormais 147 logements en mixité sociale. Ce quartier de 8 hectares s’est doté d’aménagements harmonieux : bassin de rétention, noues le long des voiries pour permettre la collecte des eaux de pluie, végétation et cheminements piétonniers… Un ensemble reconnu pour sa haute qualité environnementale et paysagère. Quant à la ZAC des Ilots verts qui compte plus de 1300 logements sur Saint-Priest, elle est prolongée jusqu’en 2022 pour finir les derniers travaux de voirie.

  • Lancement de la démolition de l’UC1 à Bron Parilly

    De mars 2016 à mai 2020, Lyon Métropole Habitat a accompagné individuellement dans leur relogement 287 ménages locataires de l’UC1, cette barre emblématique située à Bron Parilly, le long du périphérique. Plus de la moitié des ménages ont été relogés sur la commune de Bron et 73% ont retrouvé un logement au sein du parc de l’entreprise. A l’issue de cette opération d’envergure 91% des locataires considèrent leur relogement comme un événement globalement positif. Après avoir terminé cette opération d’envergure, Lyon Métropole Habitat a engagé en octobre 2020 la démolition de cette barre de 230 mètres de long et haute de 14 étages. Ce chantier complexe est organisé en plusieurs étapes : la déconstruction sélective, le désamiantage, puis la démolition mécanique. Elles se déroulent simultanément sur différentes allées du bâtiment. Ce chantier hors norme se déroulera sur une période de 2 ans, jusqu’à l’été 2022.

  • Démolitions aussi à Saint Fons et à la Duchère

    A Saint-Fons, les démolitions ont débuté dans le cadre de la reconfiguration du quartier Carnot-Parmentier destiné à devenir à terme un éco quartier. A l’issue des opérations de relogement menées par l’agence Porte du sud avec les services du siège, la tour au 54 de la rue Carnot et la barre du 58 ont été démolies en 2020. Les relogements se poursuivent sur les résidences 56 rue Carnot et Parmentier I et II, appelées elles aussi à être démolies : 83 familles ont été relogées en 2020 sur les 168 familles qui habitent dans ces immeubles.
    Sur le quartier de la Duchère à Lyon 9, le relogement des locataires du Château a débuté avec un peu de retard fin 2020 en raison de l’épidémie de Covid 19. Cette opération, qui concerne 300 ménages, va s’étaler sur plusieurs années avant de lancer le chantier de démolition de la barre. Chaque ménage a été rencontré individuellement pour préciser sa composition, ses revenus, mais aussi ses souhaits en terme de relogement. Près de la moitié des locataires souhaite continuer d’habiter à la Duchère.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.